Le pouce ou doigt de Vénus

Également appelé « doigt de Vénus », le pouce a longtemps été le seul doigt digne d'intérêt aux yeux de chiromanciens. Il symbolise à la fois le dynamisme et la volonté de l'individu, mais aussi son énergie corporelle et ses valeurs morales.

le pouce

Le pouce moyen

Normalement, le pouce s'arrête à la hauteur de l'articulation entre la deuxième et la troisième phalange de l'index. La troisième et la deuxième phalange (celles qui sont apparentes et mobiles) sont généralement de même taille. Si ces proportions sont présentes sur la main du consultant, on considère que le pouce est « normal » : cela dénote alors une personnalité équilibrée, où le corps et l'esprit sont en harmonie. La forme de l'ongle est aussi très importante à étudier : plus il est petit, plus il laisse deviner des problèmes de confiance en soi.

Le pouce court

Si le pouce n'arrive pas à la base de l'index, les chiromanciens estiment que le pouce est exceptionnellement court. Il révèle une personnalité fragile, un sérieux problème d'image de soi et une confiance vacillante, voire absente. Il peut également être signe d'une grande adaptabilité, tout en laissant transparaître une faiblesse au niveau physique. Dans le même ordre d'idée, si le pouce est remarquablement fin ou étroit, il peut indiquer un esprit fuyant ou un grand sens de la diplomatie.

Le pouce long

Encore plus rare, le pouce qui dépasse la deuxième phalange de l'index est révélateur d'une très grande confiance en soi et d'une énergie débordante. L'individu doit apprendre à la maîtriser pour ne pas causer de troubles autour de lui et la transformer en détermination, en persévérance.

Bagues et autres signes distinctifs

S'il est peu courant de porter des bagues au pouce, ce choix révèle souvent une personnalité originale, créative, indépendante. À l'opposé, un pouce rigide ou manquant de souplesse laisse deviner un tempérament entêté, voire récalcitrant.