Connaissance de la chiromancie

La chiromancie est un art divinatoire complexe qui repose sur des talents de psychologie et d'observation, mais aussi sur des connaissances spécifiques sur la main et ses caractéristiques. Tour d'horizon des fondamentaux pour bien comprendre les bases de la lecture des lignes de la main.

Les lignes de la main support divinatoire et image de soi

nos mains sont notre personnalité

La chiromancie, comme l'astrologie, prétend expliquer le passé et le futur d'une personne en fonction des particularités et des caractères observables de ses mains. Cette technique divinatoire s'appuie à la fois sur une connaissance technique, celle des formes de la main et des lignes principalement, mais aussi sur une sensibilité personnelle à mi-chemin entre la psychologie intuitive et le mentalisme déductif. Comme en taromancie, l'inspiration du voyant, ses impressions, les images qui lui viennent tiennent autant à des moyens médiumniques qu'à une très grande conscience des moindres détails et de leur signification. Il existe une multitude de points d'entrée dans la chiromancie : les aspects généraux et le ressenti donnent une première indication, puis les particularités permettent d'affiner la consultation.

En effet, la main est sans doute l'organe le plus complexe du corps humain. Il est dit « préhensile » car il permet à la personne de prendre les objets. Une trentaine d'os et autant de muscles sont nécessaires à son action. Cependant l'utilité de la main ne réside pas uniquement dans ses fonctions motrices mais aussi sensorielles : la peau et les nerfs permettent de distinguer les qualités et la température des choses. Enfin, elle est également un outil d'expression personnelle, accompagnant le langage parlé par une gestuelle qui appuie le discours. Les mouvements des mains font partie du « body language », cette expression anglaise désignant les canaux de communication non verbale émanant de notre corps : les mains sont aux premières loges et certaines personnes sont réputées pour « parler avec les mains » !

Main droite ou main gauche pour les lignes de la main ?

quelle main étudier pour la chiromancie

Les deux mains sont utilisées dans la lecture générale d'un profil. Traditionnellement, on considère que si le consultant est droitier, sa main gauche sera donc celle de son héritage, de son passé, de ses aptitudes et de son évolution. À l'opposé, sa main active, la droite, est lue comme la ligne du ­présent, des opportunités, de l'état d'esprit et physique et du futur...

Il faut toutefois être très prudent dans l'interprétation ! En effet, la chiromancie offre une multitude de lectures et c'est à force d'expérience que les plus grands chiromanciens parviennent à être affirmatifs. Les débutants devront se contenter d'émettre des hypothèses, s'évitant ainsi des reproches, suite à des analyses erronées...

À ce titre, il est important de rappeler que les voyants, quelle que soit leur technique, doivent garder la plus grande réserve en ce qui concerne la mort des personnes vivantes au moment de la consultation.

Analyse main passive en chiromancie

La main passive, ou main du passé, est donc la main droite du gaucher et inversement. Elle permet de connaître les origines du consultant, son éducation, son histoire familiale et son parcours personnel, ce qu'il a laissé en cours de route et même ce qu'il a oublié. Selon certaines interprétations, la main passive ne raconte pas l'histoire du consultant mais sa personnalité intérieure, ses secrets et ses fantasmes.

Analyse main active en chiromancie

La main active, en revanche, est celle du ressenti, des promesses et du possible. C'est celle qui donne la bonne direction, même si parfois le chemin n'est pas aussi simple qu'on le voudrait. Selon d'autres interprétations, cette main est celle de la personnalité sociale et familiale du consultant, celle qui révèle ce que les autres pensent du consultant. Associer les deux niveaux de lecture permet d'affiner et de nuancer les interprétations permises par les particularités de la main. Chez certaines personnes, la ligne de vie courte peut être comprise comme une existence brève, tandis que chez d'autres, cela signifiera au contraire une énergie dense et intense sans donner d'indication sur la longévité.

Brûlures et cicatrices en chiromancie

Les marques naturelles des mains sont celles que le chiromancien cherche à interpréter avec ses connaissances, mais les marques accidentelles comme les brûlures et les cicatrices demandent des qualités de psychologue et une bonne dose d'intuition. Par déduction et dans une démarche d'empathie, elles permettent de mettre en avant les expériences passées du consultant et les drames qu'il a connus. Mais il convient toujours d'aborder ces sujets avec tact et précaution, pour éviter tout dérapage.

Main masculine ou main féminine ?

main d'homme main de femme

Si, aujourd'hui, la chiromancie ne fait pas de distinction a priori entre les sexes, on considère toutefois que les mains fines sont féminines tandis que les paumes plus carrées sont masculines. Cela est évidemment très général. Une main allongée pourra porter des signes clairement masculins, comme les doigts carrés, apportant une dimension terre à terre au caractère observé. À l'inverse, une paume bien large pourra être compensée par des doigts pointus, signes d'imagination et de sensibilité.

L'aspect général des mains pour la lecture

nos mains disent beaucoup sur nous

La comparaison des deux mains au moment de la lecture est très importante. Il ne faut pas se limiter à une lecture linéaire du passé au futur en passant par le présent, mais aussi s'arrêter sur des éléments particuliers qui s'articulent dans le temps ou dans la dynamique personnelle du consultant.

Si la personne pose une question professionnelle, c'est en comparant précisément les monts de Mercure des deux mains que le chiromancien peut déterminer les évolutions possibles. Les événements d'antan nourrissent notre psychologie et nos attentes, toutes nos expériences nous apportent un regard particulier sur l'instant « T ». De même comprendre les actions passées sans entrevoir les conséquences qu'elles peuvent avoir au présent ne permet pas d'en saisir toutes les facettes.

Avant de s'intéresser aux caractéristiques des différents éléments constitutifs de la main, le chiromancien observe de loin l'aspect général. Les doigts sont-ils détendus ou crispés ? Les ongles sont-ils nets ou abîmés ? Les gestes sont-ils fluides ou imprécis ? Les articulations semblent-elles souples ou douloureuses ? La peau respire-t-elle la santé ou la fatigue ? On croit parfois que les proverbes populaires sont des pensées pleines de clichés, mais ce sont en réalité des maximes pleines de sagesse que les chiromanciens savent interpréter : une main tendue sera toujours plus généreuse qu'un poing fermé. Sociabilité et agressivité possèdent une dimension non verbale très importante qui se dégage aussi du langage des mains.

De nombreux autres états psychologiques trouvent une partie de leur expression par les mains : la nervosité, la timidité, le chagrin, la colère, l'impatience... La tendance générale permet de distinguer deux catégories d'individus : ceux qui ont naturellement les doigts écartés, que l'on dit tournés vers les autres et ouverts, et ceux qui tiennent spontanément leurs mains fermées, qui sont considérés comme plus introvertis et conservateurs. D'autres aspects des mains et des doigts sont visibles du premier coup d'œil. Par exemple, on dit que les doigts dont la première phalange (celle qui porte l'ongle) est courbée en arrière révèlent une personnalité rusée, voire une tendance à l'escroquerie.

Les différentes formes de mains

main pendant lecture des lignes

L'observation plus précise des mains permet alors d'identifier leur forme générale. Selon les écoles de chiromancie et les périodes, cette typologie a beaucoup évolué. Autrefois, on avait établi à 7, chiffre magique par excellence, le nombre de formes.

  • La main élémentaire, petite et plutôt carrée, aux doigts courts et ronds. Elle indique une personnalité simple et sympathique
  • La main en spatule, plutôt allongée, qui se distingue par la forme élargie du bout des doigts et souvent de gros ongles. Elle révèle un tempérament imaginatif et réfléchi
  • La main artistique, fine et pleine de nœuds. C'est la main des peintres et des créatifs
  • La main psychique, à la paume large et aux doigts pointus. On l'appelle ainsi car elle renvoie à la fois à des talents psychologiques mais aussi à une intuition hors norme
  • La main carrée, à la paume et au bout des doigts carrés. Elle évoque une personne sûre d'elle et déterminée
  • La main conique, allongée, avec les doigts pointus. C'est la main féminine par définition, qui dégage élégance et douceur
  • La main mixte, qui peut revêtir plusieurs caractéristiques ci-dessus. La personnalité du consultant peut alors prendre une grande variété de nuances

Aujourd'hui, on considère qu'il existe quatre grandes familles de mains : la main d'air, la main d'eau, la main de feu puis la main de terre. La référence aux quatre éléments permet de distinguer des types de personnalité qui sont compris de tous et facilement identifiables.

Les zones principales de la main en chiromancie

se connaître mieux avec la lecture des lignes de la main

L'observation des lignes et de leur disposition sur la paume de la main permet d'établir quatre grandes zones qui révèlent différents aspects de la vie du consultant. En considérant la ligne de tête comme l'axe horizontal et la ligne de destin verticalement, la paume de la main est divisée en quatre.

  • Au-dessus de la ligne de tête : les aspects mentaux et psychologiques.
  • En dessous de la ligne de tête : la dimension physique et matérielle.
  • Entre la ligne de destin et le tranchant de la main : les pulsions et les intuitions.
  • Entre la ligne de destin et le bord intérieur de la main : la raison.

Ainsi, quatre zones sont déterminées :

  • Au-dessus de la ligne de tête et du côté du tranchant : la zone mentale intuitive
  • Au-dessus de la ligne de tête et du côté du pouce : la zone mentale rationnelle
  • En dessous de la ligne de tête et du côté du tranchant : la zone physique intuitive
  • En dessous de la ligne de tête et du côté du pouce : la zone physique rationnelle

Ce découpage n'a pas de réelle influence sur la lecture des monts, car ils se trouvent quasiment toujours dans la même zone : le mont de Vénus est systématiquement dans la partie intuitive rationnelle. Toutefois, le mont de Mercure (sous le majeur) peut se trouver complètement dans la zone rationnelle ou au contraire tout à fait dans la partie intuitive et dénoter une personnalité qui penche plutôt d'un côté ou de l'autre. Les marques spécifiques et le parcours des lignes sont en revanche lus très différemment selon la zone dans laquelle ils se trouvent. Intuition contre raison, quelle est la dominante de la main du consultant ?